Chaffoteaux et Maury : obsolescence programmée ?

Chaffoteaux et Maury, c’est comme Moulinex, un leurre, un habillage marketing pour donner l’impression qu’on achète du matériel éprouvé par les ans. En cherchant un peu on découvre que la marque a été vendue, avec les meubles, à quelque aventurier exotique. Pour autant le client grégaire, quand on lui propose une chaudière Chaffoteaux et Maury, se sent plutôt en confiance, comme pour un poêle Godin, c’est humain.

gastonErreur grave. Parce que pour la seconde fois en trois ans, le client en question va devoir changer la carte électronique de sa chaudière Chaffoteaux et Maury. 400 boules. Tout ça parce qu’un tout petit machin, qui vaut 1,50€, a pété. Le réparateur ne peut rien faire, c’est soudé à la machine, au millième de millimètre. Donc il l’a dans l’os, il faut changer la carte, pour la troisième fois en dix ans. Merci.

Il est évidemment impossible de prouver qu’il s’agit d’obsolescence programmée. Le fabricant peut plaider le hasard, la mauvaise pioche. Mais bon, il y a, à tout le moins, de la désinvolture, si ce n’est un calcul. Sans entrer dans les détails techniques, nous dirons que la fragilité de certains éléments, le manque de fiabilité des soudures sont des tares rédhibitoires pour des engins appelés à tourner six mois de l’année.

Le problème c’est qu’il est interdit de dire du mal d’un commerçant en France. Ce peut être poursuivi par les tribunaux. Vous vous souvenez peut-être d’une bloggeuse qui a pourri un restaurant l’an dernier. Poursuivie, elle a écopé de 1 500€ d’amende. C’est sans doute une des raisons pour lesquelles les consommateurs sont aussi timides. Même si c’est un fonds américain, semble-t-il, qui a pris le contrôle de la maison désormais basée en Italie.

Mais il n’est pas interdit au polygraphe de dire que sa chaudière Chaffoteaux et Maury a pété trois fois en dix ans. Et d’inviter chacun à méditer cette information lors de son futur changement de machine.

 

 

 

 

9 réflexions sur « Chaffoteaux et Maury : obsolescence programmée ? »

  1. PMB

    Bon, j’ai échappé au chauffe-eau pourrave, c’est déjà ça !

    J’étais hier à une petite bourse aux livres, avec mes caisses. J’en suis revenu avec, entre autres, Voyager en couleurs, Photographies autochromes en Bretagne (Apogée). Je découvre depuis peu cette technique d’une finesse rare. La photo la plus saisissante est celle d’un départ pour la pêche à Roscoff, un équipage de jeunes marins (je donne un peu plus de dix ans au benjamin). Tous sans exception ont des visages endurcis par le travail.

  2. p.

    oh! PMB, c’était pour faire exprès….exprès, c’était pour rire, justement! pour rire!!!oh, oh…. on se réveille!

  3. p.

    ” lors de futur son changement de machine”…
    vous l’êtes encore un peu, énervé, Philippe… j’avais sorti ces mots pour leur faire retrouver un peu d’ordre. Mais on très bien comprend!
    Et bon vote!

  4. Philippe Auteur de l’article

    Merci Pascale pour ce précieux lien. De fait, il est heureux que la maison soit principalement chauffée au bois et que l’eau chaude soit solaire, cette panne de chaudière n’empêche pas la maisonnée de vivre.
    Pour bloggeuse, j’ai hésité, tout comme pour choisir industriel ou commerçant. Mais j’étais, il est vrai, très énervé et je suis allé au plus court. Vous avez sans doute raison PMB, blogueuse est plus satisfaisant.

  5. p.

    ” lors de futur son changement de machine”… là on sent que l’Homme Blanc, celui qui coupe du bois pour l’hiver est très, très, énervé!
    Chaffoteaux et Maury. C’est un souvenir d’enfance! Une scie musicale. Un truc qui s’invitait tous les jours, matin, midi et soir. Mon père était chauffagiste. Et Chaffoeaux et Maury c’était sa came.
    (l’affaire de la condamnation pour avoir dénigré un restaurant, fut, en son temps, décryptée et mitonnée aux petits oignons sur le plan juridique par un homme de l’art doublé d’un bloggueur (mais pourquoi écrit-on bloggeur) professionnel à succès. Et c’était sacrément compliqué, mais là, est-ce le commerçant ou le fabricant qui est en cause?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.